livre.pngBergamotte (11_V2).JPGancienne_photo_v2.jpg50anniversaire.jpg005_V2.jpgchatterie_V2.JPGpont_v2.jpgancenne_photo_v2.jpgJody-Irish.jpgFidjet et Fax .jpgChatterie _ v2.JPGentree_v2.jpgentree_refuge_V2.jpgla_chatterie.jpgmaison_retraite_v2.jpgchatterie  __v2.jpg

Paul MILLOT (1922-1985)

 
 Le petit Paul vit dès les premières années de sa vie entouré de chiens, ce fait est dûau métier de dresseur de son père,il s'agit principalement de chiens de chasse élevés « à la dure »dixit Paul. Ayant chaque soir la larme à l’œil devant l’éducation reçue par ces chiens, il les nourrissait avec du sucre en  toute discrétion dès qu’il en avait l’occasion. Un amour est né entre lui et les bêtes.
 

Avec son statut de délégué d’enquête, il reçut de nombreux appels afin de recueillir des animaux errants mais surtout maltraités. A cette époque Paul vit place St Mansuy à Toul dans la maison familiale et regroupe finalement 70 chiens en 33 mois. Les plaintes du voisinage ne se font pas attendre au point de monter à environ 300 plaintes à la fin de l’année 1963. Contacté par le député suite à ces plaintes, celui-ci, défenseur de la cause de Paul, lui suggéra de trouver un site plus adapté à cette activité en faisant le tour des fortifications laissées à l’abandon dans le toulois afin d’y trouver un espace suffisant et une certaine tranquillité.

Et, le 21 février 1964, Paul acquit l’ouvrage du Mordant qu’il occupa au départ en tant que locataire. Les 1ères constructions furent des boxes fabriqués à l’aide de bois et de ferrailles de récupération. Le nombre d’animaux recueillis ne cessant d’augmenter et l'absence de refuge animalier dans le secteur amenèrent Paul à mettre fin à son activité professionnelle  pour se consacrer pleinement à la naissance du premier refuge animalier dans ledit secteur, le refuge du Mordant est né.

Joomla templates by a4joomla